Haut de page
 

Affichage par saison

L'anecdote du jour

19/08/2018
Le gag du canapé où les Simpson sont une famille de grenouille (Utilisé dans Les petits sauvages s9 et Chéri, fais-moi peur s9) a été proposé par une jeune fan de la série.

Rechercher sur le site

Les Simpson à la TV

La phobie d'Homer
Homer devient ami avec un vendeur d'objets kitch qui se trouve être homosexuel...
24/08 à 21h00 (6ter)
Les frères ennemis
Cecil, le frère de Tahiti Bob qui vient de sortir de prison vient lui rendre visite...
24/08 à 21h20 (6ter)
A bas la babysitter !
En l'absence des parents, Lisa est chargée de jouer les babysitters ce qui est loins d'être simple...
24/08 à 21h45 (6ter)

Derniers commentaires

cartoonsplash | mon avis: les points négatifs: -le rythme des blagues trop longues, des scènes inutiles et... (Désenchantée, la nouvelle série de Matt Groening, arrive aujourd'hui)

Les Simpson 80 | La bande annonce n'est pas mal espérons qu'elle aura le même succès que les simpson (Désenchantée, la nouvelle série de Matt Groening, arrive aujourd'hui)

Birchibald T. Barlow | (2 nominations aux Emmy 2018 pour les Simpson)

simpsonofan | Un Ouroboros? Ouais c'est pas faux. (2 nominations aux Emmy 2018 pour les Simpson)

Ilevan | Je trouve ça assez terrible personnellement. Même les emmys veulent pas laisser la série mourir,... (2 nominations aux Emmy 2018 pour les Simpson)

Script : Le retour du frère prodigue

SEQ 1 – INT/JOUR Centrale nucléaire - Infirmerie[Il y a un panneau avec inscrit dessus « Examen de santé annuel pas de blague ». Plusieurs employés font la queue, dont Homer, en slip, Lenny arrive nu.]
Homer : T’avais oublié la visite médicale, hein ?
Lenny : Ouais. Hé dis donc, tu voudrais pas me prêter ton slip ?
Homer : Non.
[Un médecin est devant un écran ou il est inscrit 104%]
Médecin : Mais c’est pas possible, le corps de cet homme contient 104% de graisse. [On voit Homer dans un caisson avec une cuisse de poulet à la main] Hé, on ne mange pas dans le caisson.
Homer : Va te faire voir !

SEQ 2 – INT/JOUR Maison des Simpson – Cuisine[Homer rentre du travail]
Marge : Comment c’est passé ta journée chéri ?
Homer : Ho comme d’habitude. T’es devant un truc, t’ouvres un machin, tu pousses un bidule, t’abaisses ceci, t’éparpilles cela, tu tournes la tête à droite, tu tousses...

SEQ 3 – INT/JOUR Centrale nucléaire – Laboratoire[Smithers regarde dans un microscope]
Smithers : Monsieur, je crains qu’Homer Simpson ne soit stérile.
M. Burns : Qui ?
Smithers : L’un des abrutis du secteur 7G. Jetez un coup d’œil à son échantillon de sperme.
[Monsieur Burns regarde l’échantillon et voit du sperme avec la tête d’Homer, un est en train de dormir, il y en a 2 qui se rentre dedans, et un quatrième à 3 yeux]
M. Burns : Ho !
Smithers : Maintenant, comparez-le avec un échantillon de sperme normal.
M. Burns : Ho ! [Il voit une dizaine de sperme avec la tête de Smithers passer devant le microscope] Ha oui !
Smithers : C’est sûrement à cause des radiations de la centrale qui tire à blanc. Il pourrait vous demander des millions.
M. Burns : Saperlipopette ! Appelez mes avocats !

SEQ 4 – INT/JOUR Centrale nucléaire – Bureau de Monsieur Burns[Tous les avocats de monsieur Burns sont là]
M. Burns : Avant de commencer, laissez moi vous précisez une bonne chose. J’ai besoin de vos conseils, je paie même pour ça. Mais pour moi vous êtes des vampires, vous vivez des blessures des autres. Vous vivez des divorces, vous vivez de la souffrance et du malheurs et... Mais je m’égare. Quelqu’un voudrait-il du café ?
Avocat 1 : Moi j’en prendrai bien un.
M. Burns : Un café noir je suppose ? Noir comme votre âme ! C’est une telle épreuve de vous écoutez, vous savez pas à quelle point je vous hais ! Je suis désolé c’est mon problème je m’en arrangerai. Continuez je vous prie.
Avocat 1 : Si vous offrez à monsieur Simpson une somme symbolique, disons 2000$. Il sera tellement éblouis qui signera tout ce que vous lui mettrait sous le nez.
M. Burns : Ho c’est brillant. Un arrangement financier, j’aurais pu trouver ça tout seul espèce de jeune hyène baveuse !
Avocat 1 : Vous avez du lait ?
M. Burns : Ho oui bien sur, j’oublie mes bonnes manières.

SEQ 5 EXT/NUIT Sous un pont[L’inscription «Pendant ce temps, sous le seuil de pauvreté » apparaît à l’écran. On voit des clochards assis autour d’un feu, Herbert Powell est avec eux]
Clochard 1 : Oui avant j’était riche, J’étais le propriétaire des salons de massages « Mickey Mouse ». Mais les autres fouilles-merdes de chez Disney y m’ont coulés. J’leur ai dit, ben j’vais changer le logo j’remets le pantalon à Mickey. Peuh, y’a des types du peut pas les raisonner.
Herbert : Moi j’avais une usine de voitures qui marchait bien. Ma stratégie c’était de leur donner des noms japonais. Vous avez déjà conduit un « coupé sushi 2000 » ?
Clochard 2 : Ho oui.
Clochard 1 : Bien sur, y’en a même une qui m’as renverser.
Herbert : Ouais, la vie était belle. Et puis un jour j’ai découvert que j’avais un demi-frère. [On revoie des images de l’épisode 7F16 « Fluctuat Homergitur »] Je l’ai laissé dessiner un modèle qui pouvait me propulser au sommet ou me mettre sur la paille.
[On voit les images lorsque la voiture d’Homer va être dévoilé au public]
Voix : Et voici maintenant « La Homer ».
Herbert : Je suis ruiné !
[On voit la couverture d’un magazine avec en première page la voiture d’Homer et le titre «Le canular du siècle »]
Herbert : La gazette de Wall Street avait titrée « Le canular du siècle ». Un peu exagéré vous trouvez pas ? Et le champagne en poudre alors ?
Clochard 2 : Hé ! C’est moi qui l’ai inventé.
Herbert : Ouais, mais tout ça c’est du passé. Parce qu’ici on est en Amérique. Et qu’Amérique, vous n’êtes pas fini tant qu’il vous reste un cerveau en état de marche. La seule chose dont un homme est besoin c’est une idée !
Clochard 2 : Moi j’suis à sec.
Clochard 1 : Moi aussi.

SEQ 6 – INT/JOUR Maison des Simpson – Salon TV[Bart et Lisa sont dans le salon]
Bart : Prochaine épreuve des olympiades de salon, le saut de canapé toujours très controversé. Je fais ça pour les tapis Toukitache généreux sponsor des olympiades de salon.
[Bart s’élance vers le canapé avec un balai à la main et saute à la manière d’un sauteur en hauteur, lorsqu’il atterrit sur le canapé, celui-ci se détruit entièrement]
Homer : Qu’est-ce que vous foutez encore tous les deux ? [Bart de lève du canapé et va à coté de Lisa, Homer découvre le canapé] Haaaaa !!!! Ho mon canapé ! Les accoudoirs, les cousins ! Le rêve est fini ! Bon qui sais qu’a fait ça ?
Bart : Ben on était tranquillement assis en train de bavarder quand on a entendu un craquement.
Lisa : On a juste eu le temps de se lever et on l’a vu s’écroulé.
Bart : [Il prend Lisa dans ses bras] C’est fini, c’est fini. T’as plus rien à craindre p’tite soeur.
Homer : Pourquoi fallait que ça arrive à 20 heures 30, la ou les plus grandes stars de la télé vienne nous éblouir ho ! Au revoir mon vieux. On en aura eu de bon moment tous les deux.
[Homer se souvient de moment qu’il a passé sur son canapé. Dans le premier il a tout ses cheveux et regarde un épisode de Dallas]
Voix à la télé : C’est vrai, j’ai tiré sur J.R.
Homer : [Surpris] Hein !!!
[Deuxième moment Homer n’a plus que des cheveux sur le bas de la tête, il est assis sur le canapé alors que Marge, Lisa, Bart, Ned, Maude, le Révérend Lovejoy et sa femme Helen se tiennent par la main devant lui]
Voix à la télé : A part quelque gros trou dans les états de l’Ouest, la ronde l’amitié à travers l’Amérique à été un franc succès.
Marge, Lisa, Bart, Ned, Maude, le Révérend Lovejoy et Helen : [Ils chantent] Une seule ronde pour l’Amérique !
Ned : Amen ! [Homer essuie une larme]
[Dernier souvenir Homer est avachi sur le canapé il n’a plus que ses trois cheveux sur la tête]
Voix à la télé : Jamais je n’aurais cru voir ça. Ils dansent sur le Mur de Berlin ! Ils dansent, ces libéraux libertaires libérant la liberté !
Homer : Fais chier ! [Il change de chaîne]
Zorro : Désolé d’avoir gâche votre déjeuner sergent Garcia.
Sergent Garcia : Zorro !
Homer : [Il rit] Hé hé hé hé hé !
[Retour au présent]
Homer : Voila mon vieux, tu vas retourner d’où t’es venu. Sur le trottoir devant chez Flanders.

SEQ 7 – EXT/JOUR Parc[Herbert est assis sur un banc dans le parc]
Herbert : Bon réfléchissons. Faut que je trouve une idée. Une idée ! Une idée ! Mais qu’est-ce qui m’arrive ? J’ai toujours eu des centaines d’idées.
[On entend un bébé pleurait]
Mère : Qu’est-ce que tu as ? Je viens de changer ta coucher. [On voit une mère avec son bébé assis sur un autre banc] Tu as faim ? Tu as froid ? Tu veux rentrer à la maison ?
[Herbert s’approche de la femme]
Herbert : Hé madame ! Vous venez de me donner une idée qui va changer ma vie. Comment vous remercier ?
Mère : [apeurée] Ne me faites pas de mal !
Herbert : C’est comme ci c’était fait.

SEQ 8 – INT/JOUR Centrale nucléaire – Secteur 7G[Homer est triste, Lenny et Carl viennent le voir]
Lenny : Hé, j’suis au courant pour le canapé mon pauvre vieux.
Carl : Tu crois que tu vas tenir le coup ?
Homer : Ouais. Vous savait les gars ma vie peut pas être pire. [Long silence] Ca c’est sur j’vois vraiment pas comment ma vie pourrai devenir encore plus pire. [Silence]
Smithers : [Dans les haut-parleurs] Simpson dans le bureau de monsieur Burns, tout de suite.
Homer : D’oh !

SEQ 9 – INT/JOUR Centrale nucléaire – Bureau de monsieur Burns[Burns et avec ses avocats, Homer arrive dans le bureau]
M. Burns : [à Smithers] C’est le garçon qui a le sperme allégé ?
Smithers : Hum hum.
M. Burns : Ha voilà Simpson ! Plus fort et plus viril qu’un taureau. Dites ça vous direz un gros chèque de 2000$ ?
Homer : Si ça me plairait ?
M. Burns : Tout ce que vous avez à faire c’est signé cet imprimé. [Il lui tend une feuille]
Homer : Et attendez voir. Je signerais rien tant que je l’aurais pas lu ou tant que quelqu’un m’aura pas dit de quoi il retourne.
M. Burns : Heu... Bon d’accord ! Et bien cela explique que vous avez gagné... Oui c’est ça... gagné. Et c’est une grande première, le prix Montgomery Burns... qui vient couronner heu... une réussite exceptionnel dans le ... le... dans le domaine de... de l’Excellence !
Homer : J’ai pas droit à une statuette et une grande cérémonie ?
[Burns regarde son avocat qui lui fait signe que oui]

SEQ 10 – INT/JOUR Springfield Civil Center[Monsieur Burns a organisé une cérémonie, des danseurs dansent et chantent]
Tout les Danseurs : [Ils chantent] It’s the first annual Montgomery Burns... Award for...
Danseurs : [Ils chantent] ... Outsanding achievement...
Danseuses : [Elles chantent] ...In the field of...
Tous les Danseurs : [Ils chantent] EXCELLENCE !
[Le public applaudit, les Simpson sont dans une loge]
M. Burns : Oui. C’était Bonita Banana et les Plutonium. Le corps de ballet de la centrale nucléaire de Springfield.
Lisa : Cette récompense est la plus grosse farce que j’ai jamais vue.
Bart : Et les oscars alors ?
Lisa : C’est vrai t’as raison.
M. Burns : Et maintenant pour remettre ce prix, l’ancien champion du monde poids lourds, le grand Joe Frazier. [Joe Frazier arrive]
Joe Frazier : D’après la définition du dictionnaire, l’excellence est la qualité ou l’état de ce qui est excellent. Et maintenant le gagnant du premier prix annuel Montgomery Burns qui récompense une réussite exceptionnel dans le domaine de l’excellence. [Monsieur Burns lui tend l’enveloppe] est...
Homer : [Il croise les doigts] S’il te plait ! S’il te plait ! S’il te plait !
Lisa : Papa tu sais que c’est toi...
Homer : [énervé] Me porte pas la poisse !
Joe Frazier : Le gagnant est... Homer Simpson !
Homer : Ho mon Dieu ! Wouhou j’ai gagné ! Hé hé hé hé ! [Il embrasse Marge] [Les gens lui jettent des roses, il se penche pour les saluer et tombe de la loge] Haaaaa !!!!

SEQ 11 – INT/NUIT Bar de Moe[Homer est au bar avec Joe Frazier et Barney]
Joe Frazier : T’as plus de petites saloperies à bouleté Moe ?
Moe : Non Joe t’as tout nettoyé. Qu’est-ce que t’as Homer ? Ton nœud pap. est trop serré ?
Homer : C’est mon canapé qui me manque.
Joe Frazier : Je sais ce que tu ressens. T’as perdu un canapé et moi le championnat du monde des poids lourds.
Homer : Pff... Les championnat du monde y’en a autant qui a de catégorie. Mon canapé il était seul et unique.
Joe Frazier : Je sais que c’est dur pour toi en ce moment, mais un de ces jours en te baladant, t’en verras un dans une vitrine et tu l’aimeras tout autant que l’autre.
Barney : Ho la ferme Frazier !
Joe Frazier : Barney, tu m’as couru sur le haricot toute la soirée.
Barney : Ha ouais ? Sors dehors si t’es un homme.
Joe Frazier : Allons-y.
[Frazier et Barney sortent dehors, on entend des coups et du sang gicle sur la porte du bar]
Homer : Hou, je crois que je vais allez faire un tour.
[Homer sort du bar, on voit Frazier partir, Barney est dans une poubelle]
Barney : Ho chic ! Une cacahuète.

SEQ 12 – EXT/NUIT Sous un pontHerbert : J’vous le dis. Tout ce dont un homme a besoin c’est une idée, et moi j’ai une idée.
Clochard 3 : Et pourquoi t’es toujours clodo alors ?
Herbert : D’accord, un homme à besoin de deux choses, une idée et du fric pour la faire germer. Ho mais qu’est-ce que c’est que ça ? [Il prend un journal qui se trouvait sur la tête d’un clochard qui dormait] Un homme de la région Homer Simpson reçoit une récompense et un chèque de 2000$. [Sur le journal il y a la photo d’Homer saluant le public et celle ou il tombe] Hein, hein ! Y’en a un qui c’est qu’elle train de marchandise va à Springfield ? [Un clochard lui montre un train, il court pour le rattraper] [Il laisse passer un wagon de déchets toxique] Non. [Il laisse passer un wagon avec une cage de lion] Non. [Il laisse passer un wagon d’acide sulfurique de Krusty] Non. Celui là. [Il monte dans un wagon qui transporte des cousins]

SEQ 13 – EXT/NUIT Dans la rue[Homer marche dans la rue]
Homer : Je me sens tellement vide, tellement seul, tellement sans canapé. [Il passe devant une boutique de meuble] Whoua ! [On voit un fauteuil vibrant qui vaut 2000$] Le relaxobroyeur 2000 !

SEQ 14 – INT/JOUR Magasin[Homer est installé sur le fauteuil, Marge et les enfants sont là]
Homer : Mettez au maximum.
Vendeur : Mais monsieur...
Homer : J’ai dit, puissance maximum ! Vous êtes sourd ?
[Le vendeur met au maximum Homer est transporté dans un autre univers il voit plein de couleur]
Lisa : Papa ? Papa ?
Homer : D’accord... je... le... prends !
Marge : Il coûte 2000$ ce fauteuil. On pourrait acheter un salon complet pour ce prix.
Homer : Marge ! Y’a toujours eu un vide quelque part au fond de moi. J’ai essayé de le remplir avec la famille, la religion, le bénévolat mais c’était peine perdue. Et je crois que ce fauteuil est la réponse.
Marge : Cet argent est une bénédiction, on ne peut pas tout dépenser pour le confort de l’ego.
Homer : Très bien, on l’achète pas. Excuse moi mais je m’envoie en l’air une dernière fois. [Il prend la télécommande et fait vibrer le fauteuil] Héééééééééé !

SEQ 15 – EXT/JOUR Maison des Flanders – Devant la maison[Herbert arrive sur evergreen terrace et hésite entre la maison des Flanders et celle des Simpson, voyons que le jardin des Simpson est tout en désordre il va vers la maison des Flanders ou tout est bien rangé, il va sonner]
Ned : Oui ?
Herbert : Ho excusez-moi j’ai du me tromper de maison.
Ned : Non, c’est la où vous vous trompez l’ami. On a de la chance aujourd’hui c’est notre jour de B.A. il nous arrive un pauvre E.R. Entrez mon ami, laissez nous vous nourrir et vous lavait. [Il le rentre dans la maison, Todd arrive avec une serviette à la main]
Herbert : Attendez une minute.
Todd : Papa, est-ce que je peux oindre les plaies de ses pieds ?
Ned : Non, c’est au tour de maman, fiston.
Todd : [Déçu] Ho c’est pas juste.
[On voit Herbert sortir de la maison dans un costume]
Herbert : Merci pour le costume.
Ned : Si vous voulez passer la nuit ici, Maude est moi on dormira sur la table de jeu.
Todd : [Il chante] En avant soldat du Christ...
Les Flanders : [Ils chantent] Marchons au combat...

SEQ 16 – INT/JOUR Maison des Simpson – Salon TV[Homer est assis sur le fauteuil détruit et entend les Flanders chantaient]
Homer : Les voila qui chantent encore ces andouilles. Ho j’aimerais être sourd ! [On sonne Homer va ouvrir]
Ned : [Il chante] Dieu est avec nous !

SEQ 17 – EXT/JOUR Maison des Simpson – Devant la porteHerbert : Qu’est-ce que je vais lui dire ? C’est le type qui m’a ruiné. Mais d’un autre côté c’est ma famille. J’ai tellement de sentiments contradictoires. Comment les exprimer ?
[Homer ouvre la porte]
Homer : Herbert ! [Herbert donne un coup de poing à Homer qui s’écroule par terre] Hou !

SEQ 18 – INT/JOUR Maison de Simpson – Entrée[Herbert entre dans la maison]
Bart + Lisa : Oncle Herbert !
Herbert : Bart ! Lisa ! Comme je suis content de vous revoir.
Homer : T’es pas si content de me revoir.
Herbert : Je suis désolé Homer, mais je suis toujours en rogne. Chaque mot que tu dis me donne envie de t’envoyer mon poing sur la gueule.
Homer : Vu que t’es mon invité, tu peux pas te contenter d’un coup de pied au cul ?
Herbert : J’vais essayer mais je peux rien te promettre.
[Marge descend les escaliers]
Marge : Ho Herbert ! Comment tu t’es débrouillé ?
Herbert : J’ai vécu sous les ponts, j’ai dormi dans des cartons, j’me suis nourri dans les poubelles. Et vous ?
Marge : Ben y’a pas à se plaindre.
Homer : J’vais te faire faire le tour du propriétaire. [Il va à côté de deux interrupteurs] Ca c’est un de nos nombreux interrupteurs, ça sert à la fois pour éteindre et pour allumer. [Il allume et éteint la lumière] Allumé, éteins, allumé, éteins...
Marge : Homer. Il s’est comment ça marche.
Homer : Ha oui, c’est vrai ça. J’sais pas à quoi y sert celui la.
[Il actionne le deuxième interrupteur, dehors des guirlandes s’allume sur le toit de la maison et il y est écrit joyeux Noël et bonne année 1985]

SEQ 19 – INT/NUIT Maison des Simpson – Salle à manger[Les Simpson et Herbert sont à table]
Herbert : Hum... C’est vraiment très bon Marge.
Marge : J’ai eu la recette par le comité de défense de la côte de porc.
Homer : Tu fais du bon boulot.
Bart : Dis tonton, quel conseil tu donnerais à un garçon qui a toute les chances de finir clodo comme toi ?
Herbert : Les emballages de pizzas dans les poubelles se recyclent dans le fromage à prix modérés. Lisa, tu n’es pas heureuse de me voir ?
Lisa : Pourquoi t’as pas écrit oncle Herbert ?
Herbert : Qu’est-ce que j’aurais bien pu te dire ? « Chère Lisa, cette nuit j’avais un rat en guise d’oreiller grâce à ton papa »
Lisa : Ouais, je vois le message.

SEQ 20 – INT/NUIT Maison des Simpson – Chambre de Maggie[Herbert borde Maggie]
Herbert : [Il chante] Herbert Powell fait des voitures, des voitures qui dure, qui dure, qui dure. Ha ha ha ! Maggie, je vais te dire un petit secret à toi seul. Grâce à toi, je vais être riche à nouveau. Et oui grâce toi, et oui Maggie.

SEQ 21 – INT/NUIT Maison des Simpson – Salon[Les Simpson et Herbert jouent au monopoly]
Herbert : Un, deux, trois, 5eme Avenue.
Lisa : Et sur la 5eme Avenue, tu vas séjourner dans le fabuleux hôtel Lisa. Le voiturier va se précipiter pour garer ta Toyoto. Bien sur il y a cette désagréable histoire de note à payer.
Herbert : Abrège, combien ?
Lisa : 11 050 coupons.
Herbert : C’est tout ce que j’avais.
Homer : Te voilà encore hein ? Comme dans la vie réel. Hé hé hé ! J’crois que t’es vraiment pas douer pour le business. [Herbert donne un coup de poing à Homer] Ouille ! Ha !
Marge : On devrait peut-être jouer à autre chose.
Bart : Pourquoi on joue à des jeux alors qu’on a 2000$ en banque ? Je peux vous rappeler quand même que papa a gagné le prix Montgomery Burns pour son excellence dans le domaine de l’excellence.
Lisa : Je pense qu’on devrait investir dans la collection les grands livres de la civilisation occidentale. Regardez cette pub dans l’économiste édition enfant. Chaque mois, on recevra chez nous un nouveau grand classique. Le « Criton » de Platon, [???] de Dickens et les inséparables [???] d’Herman Melville.
Homer : Dis dons Marge, tu voulais pas acheter un fauteuil relaxobroyeur avec ?
Marge : Non, ça c’est une idée à toi.
Bart : On devrait se payer une mitraillette, on pourrait dégommer des pigeons, écrire des trucs sur les murs, tirez les 12 coups de minuit au nouvel an.
Marge : Et moi je dis qu’il faut remplacer le lave-linge et le sèche-linge.
[On voit le sèche-linge et le lave-linge qui lorsqu’ils sont en marche avancent]
Herbert : Et ça vous direz pas de donner vos 2000$ à un type fauché, pour lui offrir une seconde chance ?
Homer : Non.
Marge : Mais enfin Herbert, de quoi tu veux parler ?
Herbert : Hop, hop, hop ! Pas ici ! Venez dans la sale à manger. Je vais vous faire un petit exposé de 20 minutes qui va changer le monde.
Homer : 20 minutes ? Hooo !

SEQ 22 – INT/NUIT Maison des Simpson – Salle à mangerHerbert : Bon, alors. Avant que je vous expose ma petite idée, je voudrais vous montrer ceci. [Il met un oiseau-buveur sur la table devant un verre et le fait balancer, Homer est impressionné]
Homer : Ho, mais il boit la flotte !
Herbert : T’emballes pas Homer. C’est juste un exemple, pour montrer comment une petite idée, soigneusement commercialisé...
Homer : C’est la plus grande invention de l’histoire. Tu vas te faire des millions !
Herbert : Non Homer, ha ha ! Cette invention est déjà sortit, je m’en sert à titre d’exemple.
Homer : Hi, hi hi ! Le picotruc hein ! [Herbert enlève l’oiseau-buveur de sur la table , Homer est déçu] Ho !
Herbert : Homer, ça c’est mon invention. [Il lui montre un plan] Naturellement, ce n’est qu’un plan, il faudra faire marcher votre imagination.
[Homer regarde le plan et le voit se transformer en oiseau-buveur]
Homer : Ho qu’est-ce que ? Hi hi hi ! Hé hé hé !
Herbert : C’est un bébé décodeur. Ca mesure la hauteur, la fréquence et l’urgence des pleurs d’un bébé. Ensuite ça traduit à son entourage en langage clair exactement ce que le bébé essaie de dire. Depuis «Change moi » jusqu’à « Arrêtez ce techno qui me casse les oreilles ».
Marge : Ho ! Ca c’est une idée très ingénieuse.
Herbert : Il me manque plus que 2000$ pour fabriquer un prototype. Je vous rendrai votre argent dans 30 jours, juré.
Lisa : On a une dette envers oncle Herbert. Il nous a accueilli chez lui et papa a détruit sa vie.
Bart : Tôt ou tard un magouilleur quelconque te fera cracher tout ton blé, alors autant que ce soit ton frangin.
Homer : Bon d’accord. J’vais te prêter le pognon, mais il faut que tu me pardonnes et que tu me traites comme un frère.
Herbert : Pas question.
Homer : Bon alors donnes moi juste l’oiseau qui boit.

SEQ 23 – INT/JOUR Maison des Simpson – Chambre de Maggie[Herbert enregistre la fréquence des paroles de Maggie sur un appareil]
Maggie : Ba ba !
Herbert : Voyons voir, qu’est-ce que tu peux essayer de dire ?
Maggie : Ba ba ba !
Herbert : T’as rien dans la couche. Tu viens de dormir. [Maggie se met à lui sucer le nez] [Il écrit] J’ai envie de te sucer le nez.

SEQ 24 – INT/JOUR Maison des Simpson – Salon[Herbert met un masque de gorille et fait peur à Maggie]
Herbert : Dabouga dabouga ! [Maggie a peur] [Il écrit] J’ai peur.

SEQ 25 – INT/JOUR Maison des Simpson – Salon TV[Herbert est allongé par terre, il tient Maggie sur son ventre]
Herbert : L’amplitude du signal est insuffisante pour fais moi faire mon rot. Et ces ondes en dent de scie, c’est quelque chose que j’ai jamais... [Maggie lui vomit sur la figure] Eurêka...

SEQ 26 – INT/JOUR Maison des Simpson – Salon[Herbert va montrer son prototype aux Simpson]
Herbert : Je parie que vous vous demandez tous ce qui se cache sous ce drap.
Bart : Pas vraiment, on a jetez un coup d’œil quand t’était aux cabinets.
Herbert : Ha. Bon alors revoilà, Bébé décodeur. [Il découvre le prototype]
Marge : Hooo !
Herbert : Marge, t’a pas à me ménager.
Marge : Ho mais ça c’est dans ma nature.
Herbert : Qu’est-ce que t’en dis Homer ?
Homer : C’est le truc le plus idiot que j’ai jamais vu. Dire qu’on a foutu 2000$ en l’air pour ça alors qu’en ce moment y a des rouleaux qui pourraient me masser les fesses.
Herbert : Tu pourrais pas arrêter de penser à ton cul ?
Homer : J’essaie, mais j’arrive pas.
Maggie : Ba ba ha ! [Lorsque Maggie a parlé le Bébé décodeur traduit ce qu’elle vient de dire, c’est la voix d’Herbert dans la machine]
Bébé décodeur : Prenez grand soin de moi et divertissez moi.
Marge : Ho Maggie tu as parlé !
Herbert : Vous voyez, ça vous dit exactement ce que le bébé a en tête.
Lisa : Maggie, Maggie. [Elle met ses mains devant les yeux de Maggie]
Maggie : Ba ba ba ba ba ?
Bébé décodeur : Où es tu parti ?
Lisa : Coucou !
Maggie : Ba ba hi !
Bébé décodeur : Ha te voila, c’est très amusant.
Herbert : Alors maintenant Homer, qu’est-ce que t’en pense ?
Homer : Ho je sais pas trop. Les gens ont peur de ce qu’ai nouveau. T’aurais du prendre un produit existant et mettre une horloge dedans ou n’importe quoi.
Marge : Homer, toutes les mères du pays vont en vouloir un forcément.
Maggie : Ga ba ga ba hu !
Bébé décodeur : J’ai souillé ma couche. C’est affreusement gênant.

SEQ 27 – INT/NUIT Maison des Simpson – Chambre d’Homer et Marge[Homer et Marge sont au lit]
Homer : J’lui ai filé tout le pognon que j’avais à Herbert, et il continue à me traiter comme une vielle crotte de nez.
Marge : T’en fais pas. Il restera pas en colère après toi toute sa vie, c’est quand même ton frère.
Homer : Alors qu’en est ce qui se conduira comme un frère ?

SEQ 28 – INT/JOUR Expo bébé convention jumeaux[Un stand s’appelle «le toutou-baballe », un chien est enfermé dans une balle transparente géante, un enfant joue avec lui. Ensuite on voit le fils de Frink en train de piloter l'avion]
Frink : Cet avion téléguidé offre à votre enfant la possibilité de voler, tout comme mon fils en ce moment. Il peut exécuter des tas d’acrobaties, des tonneaux, des loopings. Et ensuite, vous l’emmener en douceur vers un atterrissage parfait. [Il essaye de faire atterrir l’avion mais il le fait passer par une fenêtre] Seigneur, c’est ma femme qui va m’étrangler.
[Des gens viennent autour du stand d’Herbert dont une femme avec son bébé]
Bébé : Ba ba ba !
Bébé décodeur : Je veux manger que des bonbons.
Mère : Alors c’est tout ce que tu auras !
[Un homme passe avec un enfant qu’il tient en laisse]
Enfant : Aga go ga !
Bébé décodeur : Cette laisse est avilissante pour nous deux.
[Les gens se jettent sur le stand d’Herbert pour acheter des Bébé décodeur]
Femme : J’en prends 2 !
Homme : Une douzaine !
Représentant : Je représente les boutiques « Bébé [???] » j’en prends 50000.
Herbert : Je suis riche à nouveau ! Vive l’Amérique ! Vive l’Amérique ! Vive l’Amérique !

SEQ 29 – INT/JOUR Maison des Simpson – SéjourHerbert : Tiens Homer, voilà un chèque de 2000$. Mais je veux aussi offrir quelque chose à chacun pour avoir cru en moi. Lisa, voici le premier volume des grands livres de la civilisation occidental, tu les recevras tous depuis « le roman de la rose » jusqu’à « 37°2 le matin ».
Lisa : Enfin mon premier exemplaire de « guerre et paix » pour moi toute seul.
Herbert : Toi Bart, tu es trop jeune pour la mitraillette dont tu rêvé, mais voici quelque chose qui te donneras l’assurance de pouvoir en acheter une quand tu en auras l’âge. Une carte de membre de l’association nationale des tireurs.
Bart : Whoua ! Alors ça c’est génial ! J’pourrais avoir des balles anti-blindage à enveloppe cyanuré ?
Herbert : La constitution t’en donne le droit, mon p’tit. Maggie, qui m’as apporté la fortune. Je te donnerai tous ce que tu veux dans ce monde.
Maggie : Hoti pu beu du !
Bébé décodeur : Je veux la pâté du chien.
Homer : D’oh !
Herbert : Je trouverais quelque chose d’aussi bon. Toi Marge...
Marge : Ho Herbert, j’apprécie ta générosité mais j’ai pas besoin de cadeau.
Herbert : C’est trop tard Marge. Je t’ai acheté un lave-linge et un sèche-linge, et j’ai revendu les autres pour 50$.
[On voit qu’Herbert a vendu le lave-linge et le sèche-linge à Moe, ils ont des numéros dessus et les clients du bar font des courses]
Moe : Ho toi sèche-linge de mes deux !
Homer : Heu... J’crois pas qui y a un fauteuil relaxobroyeur pour moi dans ton sac ?
Herbert : Homer, accompagne moi à ma voiture.

SEQ 30 – EXT/JOUR Maison des Simpson – Devant la maisonHomer : Qu’est ce que j’ai ? Qu’est-ce que j’ai ? C’est pas encore un coup de poing hein ? Parce que si c’est ça j’en veux pas.
Herbert : Voilà ton cadeau Homer. J’te pardonne. Tu peux m’appeler frangin, et je ferais de même.
Homer : Et c’est tout ?
Herbert : C’est tout.
Homer : J’crois que j’ai compris, frangin.
Herbert : Dans mes bras, mon frère !
Homer : Si tu veux mais... J’ai jamais serré un mec dans mes bras.
[Ils s’embrassent, derrière eux on voit un camion livrait le fauteuil relaxobroyeur]
Herbert : Ton fameux fauteuil, j’te l’ai fait livré. [Homer ne s’arrête plus de l’embrasser] Ca va Homer. Arrête maintenant. Ca suffit ! Arrête j’te dit lâche moi !

SEQ 31– INT/JOUR Maison des Simpson – Salon TV[Toute la famille est dans le salon, Homer est sur son fauteuil relaxobroyeur, on voit 3 de ses spermatozoïdes être secoué]
Script écrit en juillet 2004 par Thierry
L'équipe du site | A propos | Contact
©2000-2018 The Simpsons Park